Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

MONTBRONN

 

Le Village

 

 

Le village de Montbronn, Mabrunnen du vieil allemand Magan-Brunno : la grande source, est mentionné dès 1150. Il illustre l'abondance des sources et des fontaines qui jalonnent le ban communal et constitue sans doute une des explications aux nombreuses représentations de saint Jean Népomucène dans le village aux XVIIIe siècle et XIXe siècle.

Ce vieux village de la seigneurie de Bitche, fief de l'église de Verdun et propriété des sires de Lichtenberg au milieu du XIIIe siècle, fait partie depuis le XVe siècle des terres de l'électeur palatin. C'est l'un de ses vassaux, le baron de Schœnberg, seigneur de Montbronn, qui introduit ici la Réforme protestante en 1557, le village devenant un centre actif de prosélytisme dans le Pays de Bitche.

En 1623, le village est acheté à l'électeur palatin par le duc Henri II de Lorraine et cédé à sa nièce Henriette, future princesse de Lixheim. Le village ne retourne au duché qu'en 1702, tout en conservant son statut d'enclave. Jusqu'à la Révolution, la localité relève du bailliage de Lixheim.

Du point de vue administratif, le village fait partie du canton de Lemberg de 1790 à 1802, avant d'être rattaché à celui de Rohrbach en 1802.

La population augmente régulièrement, comptant 1280 habitants en 1817 et 1797 en 1851. Elle reste stationnaire depuis le début du XXe siècle mais le recensement de 1982 fait encore état de 1743 habitants.

 

 

La Paroisse

 

 

L'église paroissiale, dédiée à saint Georges, est autrefois située au cœur du village. Élevée dans le courant du XVIIIe siècle, elle est exhaussée au dernier niveau de la tour en 1868 sur les plans de l'architecte Schwartz de Sarreguemines. Cette église est remplacée à la fin du XIXe siècle par un très vaste édifice construit quelques dizaines de mètres plus à l'ouest, sur des plans de l'architecte messin Rémy Jacquemin.

Les travaux sont réalisés de 1893 à 1896 par l'entreprise Noirez de Lesse. Pendant ces travaux, le fils de l'entrepreneur, Etienne, fait la connaissance d'une fille du village, Louise Schneider dite Matze Louise, qu'il épouse. Le couple s'établit à Lesse. Satisfait de la réalisation à Montbronn, Étienne, qui a entre-temps repris l'entreprise paternelle, est chargé de reconstruire l'église de son village natal, Lesse. Mais compte tenu des finances disponibles, l'édifice sera trois fois plus petit. Il s'agit d'une réplique presque exacte de celle de Montbronn. En 1917, les Allemands réquisitionnent les cloches et l'histoire se renouvelle en 1944.

De type basilical, l'église domine de sa masse imposante les habitations voisines, dotée d'un transept saillant. Contrairement à l'habitude généralement répandue dans les années qui précèdent, elle emprunte ses références stylistiques à l'architecture romane, aussi bien dans la structure que dans les élévations ou le décor. La chaire est implantée à gauche.

L'église contient un reliquaire de la Vraie Croix, en bois fruitier à l'imitation d'ébène avec un décor en laiton et en cuivre dorés et argentés. Il s'agit d'une œuvre proche de la production de l'orfèvre A. Laroche de Strasbourg, datant de la première moitié du XIXe siècle. Aux cinq plaies du Christ, iconographie traditionnelle dans la région, s'ajoutent les instruments de la Passion fixés à la face du pied, le cœur de la croix étant occupé par une nuée rayonnante, comme sur un ostensoir.

 

 

Source: Wilkipédia

 

Partager cette page

Repost 0
Mis en ligne par

Présentation

  • : stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • : Blog de la communauté de paroisses St Laurent du Pays du Verre - Diocèse de METZ - Moselle
  • Contact

NEWS

Catégories