Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

ENCHENBERG

 

 

Le Village

 

Le village conserve des témoignages de l'époque préhistorique. Deux sites gallo-romains ont été découverts à proximité du village et une statue de Mercure en grès mise au jour dans la forêt. Le village est mentionné en 1286 sous la forme Ennechenberg : la montagne d'Enniko, d'un nom d'homme. Le village, traversé au Moyen Âge par la grande route reliant Strasbourg à Trèves, possède deux écarts : l'ancienne cense de Guisberg, fondée en 1736 et qui dépendait de l'abbaye de Sturzelbronn, et la ferme d'Heiligenbronn, propriété de Claude-Charles de la Lance de Moranville, capitaine des chasses du duc de Lorraine. Au XVIIIe siècle, une forge existe dans l'écart de Guisberg, appartenant à l'abbaye de Sturzelbronn.

 

            

 

La paroisse

 

Du point de vue du spirituel, Enchenberg, succursale de Siersthal pendant l'Ancien Régime, est érigé en paroisse en 1802 et fait partie depuis cette date de l'archiprêtré de Rohrbach.

 

Remplaçant une ancienne église ordinaire et en mauvais état, l'église paroissiale, dédiée à saint Pierre, est reconstruite à partir de 1861. Elle se situe de l'autre côté de la rue, presque en face de l'ancienne, sur des plans de l'architecte messin Claude Jacquemin. Agrandie du côté du chœur entre 1908 et 1911 par Ludwig Becker, architecte à Mayence, il s'agit d'un édifice néo-gothique de type basilical avec transept, demeuré très homogène en dépit de son agrandissement.

 

La chapelle Sainte-Vérène, datant du XVIIe siècle, est un lieu de pèlerinage où la statue de sainte Vérène, protectrice des animaux, est représentée avec un peigne à la main.

Il s'agit d'un bâtiment modeste, constitué au XVe siècle et modifié en 1685, selon la date protée par l'arc triomphal. De plan massé, il comporte une cave, un rez-de-chaussée et un étage d'habitation, auquel on accède par une échelle de meunier.

 

Chapelle-ste-Verene.jpgQuatre périodes architecturales sont visibles sur les bâtiments et attestent les remaniements successifs et la longue histoire de la chapelle. La provenance de l'humble fenêtre romane du chœur, donnant sur l'arrière de la chapelle, reste une énigme. Elle pourrait provenir d'un sanctuaire plus ancien ayant existé sur le site dès le début du Moyen Âge.

Une magnifique fenêtre et une porte, de style gothique flamboyant, nous ramenant également à la fin du Moyen Âge, sont les deux joyaux architecturaux de la chapelle. Deux fenêtres de style Renaissance, des XVe ou XVIe siècles, se trouvent dans le pignon ouest de la chapelle. On aperçoit encore les souches supérieures et inférieures de deux meneaux verticaux, supprimés vers 1960.

L'entrée de l'ermitage, ajouté au chœur en 1745, est sous le signe d'un charmant et naïf angelot baroque. La Vierge de l'entrée, en Terra Cotta, semble être de la même époque. A l'intérieur, de gros moellons de grès rose, martelés et recouverts d'enduit, forment l'arche du chœur, en dos d'âne, de style gothique. Le millésime 1685, gravé dans l'arche, indique la date de la dernière restructuration du bâtiment, lui donnant sa composition actuelle. Une colonne gothique centrale, dont on a retrouvé récemment et reproduit à l'identique la décoration ancienne, soutient un plafond plat, recouvert de plâtre, en torchis sur piécettes de chêne.

 

Source: Wilkipédia

 

 

Ste-Verene-copie-2.jpg

 

Source: Les chapelles du Pays de Sarreguemines - Bitche  - Sarralbe du Père Arthur BOHN

 

 

Pour tout savoir sur cette paroisse cliquez sur le lien suivant:  link

Partager cette page

Repost 0
Mis en ligne par

Présentation

  • : stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • : Blog de la communauté de paroisses St Laurent du Pays du Verre - Diocèse de METZ - Moselle
  • Contact

NEWS

Catégories