Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

MEISENTHAL

 

 

 

Le village

 

 

Situé aux confins de la Lorraine et de l'Alsace, au cœur des Vosges du Nord, le village de Meisenthal s'étend en pays couvert, dominé par l'écart de Schieresthal. Une série de bornes dressées en 1608 pour marquer la frontière entre le duché de Lorraine et le comté de Hanau-Lichtenberg, la Pierre des douze Apôtres et une colonne élevée sous l'Empire matérialisent encore aujourd'hui cette limite territoriale.

 

Le village, établi à l'intersection de plusieurs vallons, ne présente aucun parti cohérent. Des prairies ponctuent la forêt défrichée tardivement, les maisons non jointives semblent posées un peu au hasard, parfois à l'écart des axes de circulation. Une morphologie qu'on ne retrouve par ailleurs nulle part et qui s'explique par l'occupation récente du village et l'accroissement de la population verrière à la fin du XVIIIe siècle. En contrebas de l'église de la Nativité de la Vierge, construite en 1811 et agrandie en 1871, les bâtiments de la verrerie sont regroupés autour des deux grandes cheminées.

 

      Écarts et lieux-dits

 

·       La Colonne, Le Breitenstein ou Pierre des douze Apôtres, un monolithe supportant

         un  calvaire élevé à l'époque napoléonienne.

·        Le Dreipeterstein ou Pierre des trois Pierre, une borne-frontière.

·        Glasthal, une première verrerie installée au XVIe siècle.

·        Le Neumühle ou moulin à farine.

·        Le hameau de Schieresthal

 

Né au début du XVIIIe siècle de l'abandon, faute de combustible, de la verrerie de Soucht, le village est mentionné en 1704 avec sa verrerie, sous la forme Meisenbach, le ruisseau des mésanges, puis en 1711 sous sa forme actuelle, Meisenthal, la vallée des mésanges. Le village aurait été précédé par une première verrerie appelée Glasthal, installée au XVIe siècle et disparue au siècle suivant. L'activité de la verrerie cesse en 1969.

 

La paroisse

Du point de vue spirituel, le village est succursale de Soucht avant d'être érigé en paroisse de l'archiprêtré de Bitche en 1826.

 

L'église paroissiale est construite en 1811, date portée par la clef de l'arc triomphal, à la suite de nombreuses requêtes des habitants depuis 1766, au vu de l'accroissement constant de la population lié au développement de la verrerie. L'église est agrandie en 1871 par la construction du transept et l'adjonction de la tour-clocher. 

 

Un calvaire et une croix élevée à proximité, contre la façade occidentale de l'église, dans les premières décennies du XIXe siècle, invitent les chrétiens à une double méditation sur la mort et la résurrection.

 

Ornée d'une plantureuse sainte Marie-Madeleine aux longs cheveux dénoués sur ses épaules, un crâne et un livre posés sur les genoux, la croix de l'église évoque les destinées différentes de l'âme et du corps et l'égalité de tous face à la mort en une longue inscription en allemand.

 

Sur le fût du calvaire, un squelette portant un sablier et une faux rappelle que la mort est intimement liée à la résurrection mais que la destinée de chacun dépend de sa vie sur la terre :

 

"Sie werden erwachen und aus ihren Grabern lebendig ervorgehn theils zur ewigen Glücksöligkeit, theils zur Schmach und Schande darin."

 

  

 

  

 

Source: Wilkipédia

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Mis en ligne par

Présentation

  • : stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • : Blog de la communauté de paroisses St Laurent du Pays du Verre - Diocèse de METZ - Moselle
  • Contact

NEWS

Catégories