Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 08:15

Le messie qu’on n’attendait pas. À maintes reprises, Dieu a promis un messie sauveur pour son peuple. Mais qui sera-t-il? Quand viendra-t-il et que fera-t-il? Sera-t-il nécessairement un roi, et si oui, de la descendance de David?

 

 

INFO :  Ce 22 octobre 2017: Journée Missionnaire Mondiale sur le thème : 

 

«Ensemble, osons la mission !»

 

Samedi 21 octobre

 

  • 18 H Messe anticipée à LEMBERG et GOETZENBRUCK

 

Dimanche 22 octobre

 

  • 9 H        Messe à MONTBRONN et SOUCHT
  • 10 H 30 Messe à ALTHORN  suivie du baptême de Ayden ROHAMAN

 

  • 16 H       Messe de clôture au sanctuaire ND de la confiance de BAERENTHAL
Repost 0
Mis en ligne par gh - dans Vivre sa foi
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 10:57

La mission au cœur de la foi chrétienne

Chers frères et sœurs,

Cette année également, la Journée missionnaire mondiale nous rassemble autour de la personne de Jésus, « le premier et le plus grand évangélisateur » (Bienheureux Paul VI, Exhortation apostolique Evangelii nuntiandi, n. 7), qui, continuellement, nous envoie annoncer l’Evangile de l’amour de Dieu le Père dans la force de l’Esprit Saint. Cette Journée nous invite à réfléchir à nouveau sur la mission au cœur de la foi chrétienne. En effet, l’Eglise est missionnaire par nature. Si ce n’était pas le cas, elle ne serait plus l’Eglise du Christ mais une association parmi tant d’autres qui, bien vite, finirait par épuiser son but et disparaître. C’est pourquoi nous sommes invités à nous poser un certain nombre de questions qui touchent notre identité chrétienne même et nos responsabilités de croyants dans un monde confus par tant d’illusions, blessé par de grandes frustrations et lacéré par de nombreuses guerres fratricides qui frappent injustement les innocents en particulier. Quel est le fondement de la mission ? Quel est le cœur de la mission ? Quelles sont les attitudes vitales de la mission ?

La mission et le pouvoir transformant de l’Evangile du Christ, Chemin, Vérité et Vie

  1. La mission de l’Eglise, destinée à tous les hommes de bonne volonté, est fondée sur le pouvoir transformant de l’Evangile. L’Evangile est une Bonne Nouvelle qui porte en soi une joie contagieuse parce qu’il contient et offre une vie nouvelle : celle du Christ ressuscité qui, en communiquant son Esprit vivifiant, devient Chemin, Vérité et Vie pour nous (cf. Jn14, 6). Il est le Cheminqui nous invite à Le suivre avec confiance et courage. En suivant Jésus comme notre Chemin, nous faisons l’expérience de la Vérité et nous recevons sa Vie, qui est pleine communion avec Dieu le Père dans la force de l’Esprit Saint, nous rend libre de toute forme d’égoïsme et se trouve être source de créativité dans l’amour.
  2. Dieu le Père veut une telle formation existentielle de ses fils et de ses filles ; transformation qui s’exprime en tant que culte en esprit et en vérité (cf. Jn4, 23-24), par une vie animée par l’Esprit Saint à l’imitation du Fils, Jésus, à la gloire de Dieu le Père. « La gloire de Dieu est l’homme vivant » (Saint Irénée de Lyon, Adversus haereses IV, 20, 7). De cette manière, l’annonce de l’Evangile devient parole vivante et efficace qui met en œuvre ce qu’elle proclame (cf. Is55, 10-11) c’est-à-dire Jésus Christ, qui se fait continuellement chair dans toute situation humaine (cf. Jn 1, 14).

La mission et le kairos du Christ

  1. La mission de l’Eglise n’est donc pas la diffusion d’une idéologie religieuse et pas même la proposition d’une éthique sublime. De nombreux mouvements de par le monde savent produire des idéaux élevés ou des expressions éthiques remarquables. Par le biais de la mission de l’Eglise, c’est Jésus Christ qui continue à évangéliser et à agir, et par suite elle représente le kairos, le temps propice au salut dans l’histoire. Par l’intermédiaire de la proclamation de l’Evangile, Jésus devient toujours à nouveau notre contemporain, afin que ceux qui l’accueillent avec foi et amour fassent l’expérience de la force transformatrice de son Esprit de Ressuscité qui féconde l’être humain et la Création comme le fait la pluie avec la terre. « Sa résurrection n’est pas un fait relevant du passé ; elle a une force de vie qui a pénétré le monde. Là où tout semble être mort, de partout, les germes de la résurrection réapparaissent. C’est une force sans égale » (Exhortation apostolique Evangelii gaudium, n. 276).
  2. Rappelons-nous toujours que « à l’origine du fait d’être chrétien, il n’y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive » (Benoît XVI, Encyclique Deus caritas est, n. 1). L’Evangile est une Personne, qui s’offre continuellement et continuellement invite ceux qui l’accueillent avec une foi humble et laborieuse à partager sa vie au travers d’une participation effective à son mystère pascal de mort et résurrection. L’Evangile devient ainsi, par le Baptême, source de vie nouvelle, libérée de la domination du péché, illuminée et transformée par l’Esprit Saint ; par le biais de la Confirmation, il devient onction fortifiante qui, grâce à ce même Esprit, indique des chemins et des stratégies nouvelles de témoignage et de proximité ; et par l’intermédiaire de l’Eucharistie, il devient nourriture de l’homme nouveau, « remède d’immortalité » (Ignace d’Antioche, Epistula ad Ephesios, 20, 2).
  3. Le monde a essentiellement besoin de l’Evangile de Jésus Christ. Au travers de l’Eglise, il continue sa mission de Bon Samaritain, en soignant les blessures sanglantes de l’humanité, et de Bon Pasteur, en cherchant sans relâche celui qui s’est égaré sur des chemins tortueux et sans but. Et, grâce à Dieu, les expériences significatives témoignant de la force transformante de l’Evangile ne manquent pas non plus. Je pense au geste de cet étudiant Dinka qui, au prix de sa propre vie, protège un étudiant de la tribu Nuer destiné à être tué. Je pense à cette Célébration eucharistique, à Kitgum, dans le nord de l’Ouganda, alors ensanglanté par la férocité d’un groupe de rebelles, lorsqu’un missionnaire a fait répéter aux personnes les paroles de Jésus sur la croix : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? », en tant qu’expression du cri désespéré des frères et des sœurs du Seigneur crucifié. Cette célébration fut pour le peuple source de grande consolation et de beaucoup de courage. Et nous pouvons également penser aux nombreux, aux innombrables témoignages de la manière dont l’Evangile aide à surmonter les fermetures, les conflits, le racisme, le tribalisme en promouvant partout et entre tous la réconciliation, la fraternité et le partage.

La mission inspire une spiritualité d’exode continuel, de pèlerinage et d’exil

  1. La mission de l’Eglise est animée par une spiritualité d’exode continuel. Il s’agit de « sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Evangile» (Exhortation apostolique Evangelii gaudium, n. 20). La mission de l’Eglise stimule une attitude de pèlerinage continuel à travers les différents déserts de la vie, à travers les diverses expériences de faim et de soif de vérité et de justice. La mission de l’Eglise inspire une expérience d’exil continuel,pour faire percevoir à l’homme assoiffé d’infini sa condition d’exilé en chemin vers la patrie définitive, tendu entre le « déjà » et le « pas encore » du Royaume des Cieux.
  2. La mission dit à l’Eglise qu’elle n’est pas une fin en soi mais un humble instrument et une médiation du Royaume. Une Eglise autoréférentielle, qui se complait de ses succès terrestres, n’est pas l’Eglise du Christ, son corps crucifié et glorieux. Voilà pourquoi nous devons préférer « une Eglise accidentée, blessée et sale pour être sortie par les chemins, plutôt qu’une Eglise malade de la fermeture et du confort de s’accrocher à ses propres sécurités» (ibid., n. 49).

Les jeunes, espérance de la mission

  1. Les jeunes représentent l’espérance de la mission. La personne de Jésus et la Bonne Nouvelle qu’il proclame continuent à fasciner de nombreux jeunes. Ils cherchent des parcours au travers desquels mettre en œuvre le courage et les élans du cœur au service de l’humanité. « Nombreux sont les jeunes qui offrent leur aide solidaire face aux maux du monde et entreprennent différentes formes de militance et de volontariat […].Qu’il est beau que des jeunes soient “pèlerins de la foi”, heureux de porter Jésus dans chaque rue, sur chaque place, dans chaque coin de la terre ! » (ibid., n. 106). La prochaine Assemblée générale ordinaire du Synode des Evêques, qui se tiendra en 2018 sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement des vocations», se présente comme une occasion providentielle pour impliquer les jeunes dans la responsabilité missionnaire commune qui a besoin de leur riche imagination et de leur créativité.

Le service des Œuvres pontificales missionnaires

  1. Les Œuvres pontificales missionnaires constituent un instrument précieux pour susciter en chaque communauté chrétienne le désir de sortir de ses propres frontières et de ses propres sécurités et de prendre le large pour annoncer l’Evangile à tous. Au travers d’une profonde spiritualité missionnaire à vivre au quotidien, d’un engagement constant de formation et d’animation missionnaire, des adolescents, des jeunes, des adultes, des familles, des prêtres, des religieux et des religieuses, des Evêques sont impliqués afin que grandisse en chacun un cœur missionnaire. La Journée missionnaire mondiale, promue par l’Œuvre de la Propagation de la Foi, constitue l’occasion propice pour que le cœur missionnaire des communautés chrétiennes participe par la prière, le témoignage de la vie et la communion des biens afin de répondre aux graves et vastes besoins de l’Evangélisation.

Etre missionnaires avec Marie, Mère de l’évangélisation

  1. Chers frères et sœurs, soyons missionnaires en nous inspirant de Marie, Mère de l’Evangélisation. Mue par l’Esprit, elle accueillit le Verbe de la vie dans la profondeur de son humble foi. Que la Vierge nous aide à dire notre « oui » dans l’urgence de faire résonner la Bonne Nouvelle de Jésus à notre époque ; qu’elle nous obtienne une nouvelle ardeur de ressuscités pour porter à tous l’Evangile de la vie qui remporte la victoire sur la mort ; qu’elle intercède pour nous afin que nous puissions acquérir la sainte audace de rechercher de nouvelles routes pour que parvienne à tous le don du salut.

Du Vatican, 4 juin 2017 Solennité de la Pentecôte
François

Retrouver le message du pape sur le site du Vatican.

Repost 0
Mis en ligne par gh
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 07:38

Souvent les gens me demandent si je récite le chapelet. Ils croient que, curé moderne, je laisse ça à celles qu'on appelle "les bigotes". Je récite le chapelet tous les jours et je le médite. J'aime immensément mon chapelet. Je prie sur un dizainier. C'est plus discret et plus pratique.

 

Le chapelet c'est la prière du pauvre!

Oui et c'est pour cela qu'on n'en veut plus. Les objections pour ne pas le réciter? "C'est un truc de vieilles", peut-être mais je connais de plus en plus de jeunes qui le récitent. "C'est marmonner la même prière. C'est lassant et je pense à autre chose". Là, t'as tout faux! Répéter "Je vous salue Marie" à plein coeur, même si tu t'évades de temps en temps de ta prière, tu te projettes dans un souffle d'amour qui te porte et te dynamise. Le rosaire te met dans un climat d'élévation. En effet, la prière, ce n'est pas tirer le ciel vers la terre pour que Dieu, par sa mère, exauce automatiquement tout ce que tu demandes. C'est s'élever vers Dieu qui sait, mieux que toi, ce dont tu as besoin. C'est le sens de la parole du Christ: "'Tout ce que vous demanderez sera exaucé"...Accroche-toi à ton chapelet. Tu verras combien ces "Ave Maria" t'apporteront une joie immense. Ils toucheront le coeur de Marie. Elle intercédera auprès de Dieu. Et Dieu faiblira. Et te donnera, grâce à Elle, tout ce que tu demanderas.

J'appelle cela les "sourires de Marie". Attends-toi à ce qu'elle te comble de grâces.

Le chapelet c'est un médium, un véhicule; c'est la prière à la portée de tous.

Repost 0
Mis en ligne par ds - dans A la Une
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 07:57

La campagne 2017 de la Quête diocésaine a été lancée officiellement dans les paroisses de Moselle lors des célébrations dominicales des 11 et 12 février 2017. Pour mener à bien ses projets et pouvoir être une Église de disciples-missionnaires qui accueille tous ceux qui viennent vers elle, le diocèse de Metz compte sur la participation d’un maximum de catholiques.

Brochure disponible dans les églises

Repost 0
Mis en ligne par gh - dans A la Une
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 06:00
 
      « Le Rosaire est ma prière préférée. C’est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur. Dans cette prière nous répétons de multiples fois les paroles de l’Archange et d’Elisabeth à la Vierge Marie. Toute l’Eglise s’associe à ces paroles. Cette prière si simple et si riche, de tout cœur, je vous exhorte à la réciter. »

(Jean-Paul II, angélus du 29.10.78)

  Chapelet 001     Sous le pontificat de Léon XIII, en 1886-87, la congrégation romaine des rites a fait du mois d'octobre le mois du Rosaire. La dévotion au mois du rosaire avait déjà été approuvée par le pape Pie VII au début du 19 ème siècle. Ceci est un peu exceptionnel, car l'Eglise est plus attentive aux temps liturgiques qu'aux mois de l'année. Cependant il en est de même pour le mois de mai. Le mois d'octobre est donc traditionnellement le mois du Rosaire. C'est une dévotion officielle, et pas seulement une dévotion privée. Le mois du rosaire est une dévotion catholique qui n'existe pas chez les orthodoxes et les protestants.

 
     Le mois du rosaire a été recommandé comme tel par le pape Benoît XVI le 12 octobre 2005. Le 20 oct 2008 il a rappelé aussi que le mois d'octobre est le mois des missions et le mois du rosaire. La pratique du chapelet, individuelle ou collective, est donc particulièrement importante le mois du Rosaire. Le deuxième mois marial de l'année, avec le mois de mai, c'est le mois d'octobre, mois du rosaire.
  
  •   
http://www.michaeljournal.org/images/02-oct-16-rosa.jpg
 

En octobre, le chapelet sera prié:

- tous les soirs à 17 H à l'église de SOUCHT sauf lorsqu'il y a une messe le jeudi matin

- le mercredi soir à 17 H 30 à l'église de MONTBRONN

- les dimanches 8 et 22 octobre à 15 H 30 au Sanctuaire marial ND de la confiance de BAERENTHAL

Repost 0
Mis en ligne par ds - dans A la Une
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 19:12

Le concert proposé par le Chœur d’hommes de Meisenthal a réuni un public très nombreux en l’église Notre Dame de la Nativité de Meisenthal.

Le chœur d’hommes a été fondé en 2008 par René Fischer soutenu par Fernand Schmitt (dirigeant) dans le but de partager le plaisir de se retrouver, de chanter ensemble et de faire naître un esprit de camaraderie. Une fois sur les rails, le groupe ne ménage pas ses efforts. Peu à peu on le retrouve lors de différents concerts ou festivals. Montrant qu’il a aussi du cœur il participe également à des actions caritatives ou de solidarité.

Le répertoire du groupe se composant au départ de chants populaires ou festifs s’est peu à peu ouvert aux chants patriotiques et c’est ainsi qu’on croise régulièrement le Chœur d’hommes lors des cérémonies patriotiques dans les différents villages de la section des Anciens Combattants (Enchenberg, Goetzenbruck, Lemberg, Meisenthal, Saint-Louis et Soucht) et également à Bitche.

Le 3 décembre prochain, le Chœur d’hommes sera en concert à l’église catholique de Niederbronn .                                                                                           

Comme lors de ses 3 précédents concerts (Meisenthal 2011, Enchenberg 2013 et Bining 2015), le chœur s’est enrichi d’une partie instrumentale exécutée par de jeunes musiciens, enfants et petits-enfants de René sous la direction de Christophe avec Didier Koehler, du conservatoire de Sarreguemines à l’orgue.

 

Le programme présenté a été fort apprécié tant pour la diversité des œuvres que pour la valeur des interprétations. Il alternait chants populaires et musique classique de Mendelsohn à Fauré en passant par Schubert, Verdi ou  Gounod. Des moments de réflexion ou de méditation avec Da Pacem, Verleih uns Frieden, Heilig ou La prière alternant avec des airs populaires ou de Gospel comme Still away, Les douze brigands, Musica ou Le lac majeur. Les instrumentistes se sont exprimés  au cours du concerto pour deux violons  de Vivaldi, l’Andante en ré majeur de Mendelsohn à l’orgue, La pavane de Fauré et Tico tico de Deabreu avec violon, flûte traversière et guitare. Les musiciens au complet ont été très applaudis pour leurs différentes interprétations et tout particulièrement pour la valse n°2 de Shostakovitch, un petit air qui trotte dans toutes les têtes. Le magnifique poème de Jean Racine a clos ce concert. Un beau moment de partage intergénérationnel !


Alice, 10 ans est la benjamine de la famille.

Alice au violon

Elle a interprété au violon, Pavane de Gabriel Fauré et Tico, tico de Z. Deabreu avec sa sœur Lucie à la flûte traversière, accompagnées à la guitare par leur papa Benoît. Puis, elle a pris sa place au sein de l’orchestre pour la valse de Shostakovitch.

 

 

Crédit photos:  Jeannot GAENG - Passer la souris sur la photo et cliquer sur les flèches latérales
Crédit photos:  Jeannot GAENG - Passer la souris sur la photo et cliquer sur les flèches latérales
Crédit photos:  Jeannot GAENG - Passer la souris sur la photo et cliquer sur les flèches latérales
Crédit photos:  Jeannot GAENG - Passer la souris sur la photo et cliquer sur les flèches latérales
Crédit photos:  Jeannot GAENG - Passer la souris sur la photo et cliquer sur les flèches latérales
Crédit photos:  Jeannot GAENG - Passer la souris sur la photo et cliquer sur les flèches latérales

Crédit photos: Jeannot GAENG - Passer la souris sur la photo et cliquer sur les flèches latérales

Repost 0
Mis en ligne par gh - dans A la Une
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 19:36
La vie de nos paroisses
Repost 0
Mis en ligne par gh - dans A la Une
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 18:13
Lien paroissial du mois en cours

Le mot de votre curé

Du 15 au 22 octobre 2017, partout dans le monde se retrouvera pour approfondir le thème : 

"Ensemble, osons la mission"

 

Lien paroissial du mois en cours
Lien paroissial du mois en cours
Lien paroissial du mois en cours
Lien paroissial du mois en cours
Lien paroissial du mois en cours
Repost 0
Mis en ligne par gh - dans A la Une
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 12:42


Comme chaque année, rentrée scolaire rime avec rentrée du caté ! Grandir sous le regard de Dieu, découvrir la Bonne Nouvelle de Jésus mais aussi se faire des copains, partager ses questions, rencontrer des personnes habitées de la même joie d’être chrétien. Offrez à votre enfant un autre éclairage sur la vie !
 

Pourquoi inscrire mon enfant au catéchisme? 

Le catéchisme est proposé aux enfants de 7 à 12 ans. C’est une démarche qui construit l’Homme, qui initie à la vie avec Jésus-Christ, qui aide à découvrir Dieu et à l’aimer. Inscrire son enfant au catéchisme, c’est lui permettre de rencontrer Jésus et de découvrir qu’il est aimé de Dieu. C’est aussi lui donner des éléments de réflexion sur des questions qu’il se pose sur lui-même, sur le monde et sur Dieu. Le catéchisme présente la foi de l’Église, sa cohérence, son intelligence, sa dynamique pour que chacun puisse exprimer sa propre foi chrétienne par des mots et des actes. C’est l’engagement progressif d’une personne qui chemine avec Dieu et son prochain. 

 

Que fait-on au catéchisme?

Au catéchisme, les enfants "apprennent" à devenir croyants. La foi n’est bien sûr pas un savoir théorique que l’on évalue comme à l’école ! C’est une façon de vivre avec Jésus-Christ. Au catéchisme, l’enfant découvre progressivement une relation à Dieu qui s’enracine dans l’Église. L’occasion lui est donnée de comprendre ce qui est vécu dans les sacrements, et d’aborder la Parole de Dieu. Il découvre ainsi les contenus d’une foi vivante qui donne sens à sa vie. 


Parce qu’il y a différentes façons de mieux connaître Jésus, le catéchisme propose des itinéraires variés : les enfants peuvent étudier un texte d’Évangile et l’illustrer, par exemple, ou bien regarder un DVD, découvrir un épisode de la Bible par le jeu ou le mime, aller voir une exposition, visiter une église, ou découvrir ensemble l’histoire de la vie d’un saint.

Le catéchisme permet aussi aux enfants de rencontrer d’autres croyants. C’est l’occasion pour eux d’aborder des questions existentielles, qui touchent à leur quotidien. Parfois, ils sont invités à participer à une célébration et à prier ensemble. Des rassemblements avec les familles et tous les paroissiens sont proposés. Le catéchiste les accompagne dans leurs découvertes, les écoute, lance le débat, répond à leurs questions, les initie à la prière de l’Église.

Entre l’école et les activités extra-scolaires, les enfants sont parfois débordés. Mais le catéchisme n’est pas une activité comme les autres : ni école, ni club ... C’est un lieu singulier où ils peuvent être eux-mêmes et lier ensemble tout ce qu’ils vivent. Ils posent des questions qu’ils n’ont pas l’habitude de poser ailleurs et réfléchissent avec d’autres sur ce qui leur tient à cœur, avec l’aide d’un adulte : ni un prof ni un parent. C’est un lieu unique de rencontres et de jeux où se nouent souvent de belles amitiés. Oui décidément, le catéchisme est une activité à ne pas manquer !
 

 

Pour plus de renseignements cliquez sur le lien suivant:

http://www.catechisme.catholique.fr/questions-reponses/catechisme-en-questions.html

Repost 0
Mis en ligne par ds - dans Rentrée
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 12:40

Seigneur, nous Te confions cette nouvelle rentrée scolaire.

 

Pendant cette année, nous aurons à nous réjouir de bonnes nouvelles et nous aurons à affronter des moments difficiles.

Donne-nous la force de les vivre pleinement. Nous T’offrons d’avance ces bonheurs et malheurs.

Accorde aux enseignants et aux formateurs l’enthousiasme de transmettre leur savoir et de faire grandir les jeunes.

Donne-leur la joie de retrouver leurs collègues et d’accueillir les nouveaux. Que leur diversité soit une richesse au service de l’éducation des jeunes qui leur sont confiés.

Donne aux enfants et aux jeunes d’apprendre et d’acquérir les connaissances intellectuelles, professionnelles et humaines pour devenir des acteurs responsables de ce monde et le servir au mieux.

Que leurs parents puissent les accompagner avec justesse et amour.

Fortifie les employés dans leur tâche quotidienne au service de tous. Que leur travail soit respecté et reconnu de tous.

Que l’équipe éducative s’ouvre toujours plus aux valeurs de l’Evangile dans le respect des différences.

Donne-nous d’être attentifs à chacun et de te reconnaître en tous et particulièrement dans les plus pauvres.

Puissions-nous agir ensemble pour que la réussite soit en chacun de nous.

Rappelons-nous que Tu nous combles de joie. Amen !

Karin, Moselle 57.

Une prière pour la rentrée
Repost 0
Mis en ligne par gh - dans A la Une
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 07:34

Le 15 août dernier, le conseil de fabrique a organisé pour la 15ème fois sa traditionnelle kermesse paroissiale dont le bénéfice sert à financer les travaux d’entretien et de rénovation de la chapelle de la Vierge au grand manteau de MOUTERHOUSE. Rappelons que ce lieu de culte dédié à la Vierge Marie a été édifié en 1505 par le comte de Deux-Ponts, Seigneur de Bitche et Lichtenberg : c’est donc la plus ancienne chapelle du Bitcherland.

La journée a commencé par la messe solennelle de l’Assomption célébrée par l’Abbé Achille Agbokou qui a réuni plus de 200 pèlerins venus pour beaucoup de toute notre communauté de paroisses mais également de plus loin et notamment de la proche Alsace.

L’office a été rehaussé par les chants de la chorale paroissiale renforcée par des choristes des villages voisins. Dirigés par Camille, les choristes étaient accompagnés à l’orgue par Steve. Au cours de l’homélie, l’Abbé Achille présenta Marie, Mère du Christ et notre Mère, dans toute sa simplicité : Marie, Notre Dame du Magnificat, l’humble servante du Seigneur. À la fin de l’office, après une prière fervente à la Vierge au manteau, l’assemblée a repris en chœur un vibrant air de Gospel « Emen », entonné par l’Abbé Achille.  

Repost 0
Mis en ligne par gh - dans A la Une
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 07:42
La route des vacances
Repost 0
Mis en ligne par gh - dans Prières
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 08:01
Fais, mon Dieu,
Que tu marches avec moi dans le silence,
Que je te retrouve au coin d’une chapelle,
Que je te cherche dans les rencontres que je ferai,
Que je te prenne dans mon sac,
sous forme d’un poème, d’un crucifix ou d’une image,
Fais que je rencontre quelqu’un qui m’invite à prier
Ou que j’ose moi-même proposer le partage d’un psaume de louange.
Je t’emmène avec moi,
Dans mon bateau ou dans mon sac à dos,
Car tu aimes l’aventure de ma vie et tu veux vivre avec moi.
Tu n’aimes pas les vacances banales.
Tu n’as pas débranché ton portable
Et ton abonnement court toujours, en juillet-août.
Si par hasard,
Ma route va à LOURDES ou encore à LISIEUX,
Je penserai bien fort à ceux de mes amis
Qui t’auront oublié,
Afin qu’à la rentrée
Ton invitation les surprenne
Ou les remette en route.
 
Bonnes vacances à toutes et à tous

 

Visite guidée d'une église

Visite guidée d'une église

Repost 0
Mis en ligne par ds - dans Prières
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 07:48

Le 10 août nous fêtons la St Laurent, le saint patron de notre communauté de paroisses. Pour retrouver la vie de ce saint,

 

http://stlaurentdupaysduverre.over-blog.com/pages/Le_logo_de_notre_communaute_de_paroisses-3417755.html

 

Bonne fête à tous les Laurent et Laurence de notre communauté.

 

Repost 0
Mis en ligne par ds - dans A la Une
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 06:30
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AU NOM DU PÈRE ET DU FILS ET DU SAINT ESPRIT

« La grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père, et la communion de l’Esprit Saint, soient toujours avec vous. » Salutation d’ouverture de la messe, cette formule vient des Écritures (deuxième lecture). La liturgie ne se lance pas d’abord dans une explication sur la Trinité mais elle nous immerge en elle. Le signe de croix « Au nom du Père, et... » que nous faisons parfois machinalement, est lui aussi le signe de la sainte Trinité. « Un seul Dieu », Père, Fils et Esprit, disons-nous dans le Credo.

II faut comprendre qu’il ne s’agit pas de trois individus, voire de trois dieux différents. La sainte Trinité est l’expression de l’unité de Dieu en trois identités distinctes : celle du Père, celle du Fils et celle de l’Esprit. Qu’y aurait-il alors d’étrange à croire en un Dieu qui n’est pas solitude mais communion ?

Dès avant la Création, l’Esprit et le Verbe sont auprès de Dieu. La prière d’ouverture (oraison du jour) mentionne que le Père a envoyé dans le monde sa Parole de vérité et son Esprit de sainteté pour révéler le mystère de Dieu aux hommes. Cela n’est pas une abstraction.
La Trinité est en mouvement incessant vers les hommes. En elle, nous faisons l’expérience de Dieu : nul n’a jamais vu le Père mais son Fils, sa Parole, nous l’a fait connaitre et l’Esprit nous le rend intelligible pour aujourd’hui.

L’Église enseigne la Trinité par la prière : toute prière est trinitaire, adressée au Père par le Fils et dans l’Esprit, ou au Fils, avec le Père et l’Esprit... Les points d’insistance varient mais la prière est toujours une participation à la communion trinitaire.

La vie trinitaire est donnée en partage à l’humanité comme modèle de la perfection de l’amour.
La contemplation de l’amour trinitaire transforme nos manières d’aimer. Elle est invitation à sortir de soi pour aimer plus gratuitement, à éradiquer ce qui conduirait au repli et à la suffisance.
La sainte Trinité nous façonne afin que nous ayons besoin les uns des autres.

Repost 0
Mis en ligne par ds - dans A la Une

Présentation

  • : stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • stlaurentdupaysduverre.over-blog.com
  • : Blog de la communauté de paroisses St Laurent du Pays du Verre - Diocèse de METZ - Moselle
  • Contact

NEWS

Catégories